Piero della Francesca

Naissance: 1412  - Décès: 12 octobre 1492    Emplacement: Salle de la Première Renaissance

Piero della Francesca était un artiste de la première Renaissance, connu de ses contemporains comme mathématicien et artiste expert de perspective. Ses peintures sont caractérisées par une vision sereine empruntée à l'Humanisme, et par un esprit géométrique dans la définition des formes, surtout rélativement à la perspective et au raccourci. Son influence est bien manifeste dans l'art de Cosimo Tura (1430 – 1495), de Pietro Perugino (1446 – 1524) et de Luca Signorelli (1445 – 1523).

Il est né et mort à Borgo Sansepolcro, en Toscane et il pourrait avoir appris les premiers rudiments de la peinture de quelque artiste siennois actif à Borgo San Sepolcro pendant sa jeunesse. Il se rend à Florence, où il est apprenti dans l'atélier de Domenico Veneziano (1410 – 1461) et il collabore avec son maître aux fresques de l'église Sant' Egidio dans l'hôpital Santa Maria Nuova. À Florence, il a l'opportunité de voir les œuvres de grands artistes de l'époque, et peut-être de rencontrer quelqu'un des pères fondateurs de la première Renaissance, Fra Angelico (1395 – 1455), Brunelleschi (1377 – 1446), Leon Battista Alberti (1404-1472), Donatello (1386-1466)... En 1442, il revient à Sansepolcro où il est commandé de peindre un retable pour l'église de la confrérie de la Misericordia, qu'il achève seulement dix-sept ans plus tard. En 1449 il exécute plusieurs fresques dans le Castello Estense et dans l'église Sant'Andrea à Ferrare; ces peintures ne sont pas arrivées jusqu'à nous.

Deux ans plus tard, on le à Rimini, où il travaille pour "le loup de Rimini", Sigismondo Pandolfo Malatesta, le seigneur de la ville et grand mécène. Pendant ce séjour, l'artiste toscan peint la célèbre fresque qui représente Sigismond Malatesta priant saint Sigismond dans le Temple Malatesta et un portrait du célèbre condottiere. À cette époque là, à Rimini, il y avait aussi le mathématicien et architecte Leon Battista Alberti. En 1452, Piero fut demandé à Arezzo pour remplacer Bicci di Lorenzo dans la décoration de la chapelle majeure dans la basilique Saint-François, dans cette ville toscane, Piero della Francesca exécuta son véritable chef-d'œuvre et un des cycles de fresques les plus importants de l'art de la Renaissance, La Légende de la Vraie Croix.

À la fin des années cinquante, il est documenté à Rome, au Vatican, pour la réalisation de peintures qui ont disparu. De cette période est la Flagellation du Christ, une des œuvres les plus mystérieuses de la première Renaissance. À signaler aussi La Madonna del Parto (accouchement), peinte vers 1455 à Monterchi, et Le Baptême du Christ vers 1450. Vers la fin des années soixante, il se rend à Urbino, à la cour de Federico da Montefeltro où il rencontre Melozzo da Forlì (1438 – 1494) et le mathématicien Luca Pacioli (1445 – 1514). Parmi les peintures de son séjour auprès du duc d'Urbino, on mentionne le très célèbre double portrait de Federico da Montefeltro et sa femme Battista Sforza, exposé aux Offices, où la figuration de deux personnages en profil s'inspire des médailles classiques. 

(This text is adapted from www.wikipedia.org, under GNU Free Documentation License.)

 

Voulez-vous voir des oeuvres de cet artiste?

Réservez en ligne une visite

Les oeuvres d'art



Fatal error: Uncaught Error: Call to undefined function mysql_close() in /var/www/virtualuffizi/index.php:193 Stack trace: #0 {main} thrown in /var/www/virtualuffizi/index.php on line 193